Achat immobilier à Longjumeau : que faut-il savoir sur l’offre d’achat ?

Partager sur :
Achat immobilier à Longjumeau : que faut-il savoir sur l’offre d’achat ?

Une maison ou un appartement vous intéresse tout particulièrement ? Vous ferez part de votre souhait de l’acquérir en soumettant une offre d’achat à son propriétaire-vendeur. Mais attention ! La missive revêt une valeur légale. Votre engagement se manifeste notamment à chacune de ses clauses. Aussi, avant d’en rédiger une et de l’envoyer à un vendeur, prenez connaissance de ses principales caractéristiques.

À quoi sert une offre d’achat ?

La missive sert à signifier à un propriétaire-vendeur que vous souhaitez acquérir sa propriété. Ainsi, grâce à elle, vous lui indiquez les conditions auxquelles vous désirez entreprendre la transaction. Mais il s’agit de simples propositions, car le vendeur est libre de les accepter, de les refuser ou de les négocier. 

Qui peut la rédiger ?

Tout acquéreur immobilier peut prendre l’initiative de soumettre une offre d’achat immobilier à Longjumeau. Toutefois, il ne peut pas en formuler deux en parallèle pour deux biens différents. En effet, il doit attendre que la période de validité de la première offre expire avant de pouvoir en envoyer une deuxième. 

Cependant, il peut s’y atteler plus tôt si le destinataire de la missive a émis son refus ou s’il a envoyé une contre-proposition que l’acquéreur souhaite négocier à son tour. 

Quand doit-on la composer ?

Il est conseillé à un acquéreur d’envoyer une offre d’achat à un vendeur après s’être assuré que le bien répond à ses critères de choix. Il faut aussi qu’il parvienne à définir les termes de la missive de manière réfléchie pour éviter toute situation délicate. 

Que doit-elle contenir ?

Comme dit précédemment, l’offre d’achat doit présenter les modalités sous lesquelles l’acquéreur souhaite effectuer la transaction. La missive doit notamment indiquer :

  • le prix d’achat ;
  • les conditions suspensives ;
  • les conditions de livraison du bien.

Quelle est sa portée ?

Si les conditions de l’offre sont directement approuvées par le vendeur, la transaction devra s’opérer sous ces termes. Il ne sera alors plus possible, et ce à aucune des deux parties, de les négocier.